IEC 61482

Vêtements de protection contre les dangers thermiques d’un arc électrique

Explication de la norme

Il convient d’expliquer ce qu’est un arc électrique ou arc flash. Il s’agit d’un flux de courant électrique qui traverse l’air. L’électricité libérée entraine une explosion d’une grande quantité d’énergie thermique.

Ainsi, la norme IEC 61482 sur les vêtements permet de protéger contre les risques thermiques d’un arc électrique lors d’une intervension sous tension.

Cette norme internationale n’est pas encore validée par l’organisme international de normalisation (ISO)

  • La valeur ATPV représente l’énergie thermique maximale pouvant être supportée par le vêtement avant que l’utilisateur ne souffre de brûlures au deuxième degré.
  • La valeur EBT représente la plus haute valeur d’exposition à l’énergie qu’un tissu peut supporter avant de montrer des signes de rupture.

TEST BOX : Le tissu est exposé à un arc électrique d’une puissance de 4 kA ou 7 kA, où la transmission de chaleur ne peut entrainer de brulures au second degré. Le test est ensuite répété sur un vêtement. Ce vêtement doit rester fonctionnel après une exposition (les coutures ne peuvent craquer (résistance des fils), les accessoires (fermetures, boutons…) doivent rester opérationnels). Si les deux résultats sont positifs, le vêtement peut être marqué d’une classe 1 (4 kA) ou classe 2 (7kA).

TEST OPEN ARC : La résistance de l’arc électrique est exprimée en valeur ATPV (Arc thermal Performance Value). Cette valeur est l’énergie thermique incidente maximale (cal/cm2) où une matière protège le porteur contre des brûlures au second degré.
Cette méthode permet d’adapter l’EPI en fonction de cette valeur ATPV. Ce test est plébiscité pour choisir l’EPI en fonction du risque encouru par le porteur.

Cette méthode permet d’adapter l’EPI en fonction de cette valeur ATPV. Ce test est plébiscité pour choisir l’EPI en fonction du risque encouru par le porteur.

Domaine d’application :

Cette norme est applicable aux vêtements de protection utilisés pour réaliser des travaux lorsqu’il y a un danger d’arc électrique. Les exigences de la présente norme ne traitent pas des dangers d’électrisation et les risques statiques.

La présente norme spécifie les exigences et les méthodes d’essai applicables aux matériaux et aux articles d’habillement utilisés pour les vêtements de protection des travailleurs électriques contre les dangers thermiques d’un arc électrique, lesquelles se basent sur :

– les propriétés générales des textiles qui s’appliquent, vérifiées à l’aide de méthodes d’essai des textiles sélectionnées

– les propriétés de résistance thermique à l’arc telles que :

  • la caractéristique d’arc des matériaux (ATPV ou EBT50), lorsque vérifiée avec un arc électrique à l’air libre sous des conditions de laboratoire déterminées et conformément à la CEI 61482-1-1 ou
  • la classe de protection à l’arc des matériaux et articles d’habillement (Classe 1 ou Classe 2), lorsque vérifiée avec un arc électrique dirigé et contraint sous des conditions de laboratoire déterminées avec les normes couvrant ce genre de dangers.

Les exigences de la présente norme ne traitent pas des dangers d’électrisation. La présente norme est applicable en combinaison avec les normes couvrant ce genre de dangers.

NOTE 1 : Il convient de prendre en compte le risque de danger d’électrisation si des fibres conductrices sont utilisées dans la confection des articles d’habillement.

La présente norme ne contient pas d’exigences pour la protection de la tête, des mains et des pieds.

NOTE 2 : Les exigences et les essais pour couvrir de tels dangers sont en développement.

Les exigences de la présente norme ne couvrent pas les danger d’électrisation, de bruit, des émissions UV, des projections sous pression, de l’huile chaude, des conséquences d’un choc physique ou mental ou des influences toxiques d’un arc électrique.

Évolution du produit dans le temps

Changement dans le temps des performances du produit durant l’utilisation ou le stockage

Note 1 à l’article: le vieillissement est causé par la combinaison de plusieurs facteurs, tels que les suivants:

  • le nettoyage, l’entretien ou le procédé de désinfection;
  • l’exposition à un rayonnement visible et/ou ultraviolet;
  • l’exposition à des températures élevées ou basses ou à des variations de température;
  • l’exposition à des produits chimiques y compris l’humidité;
  • l’exposition à des agents biologiques comme les bactéries, les moisissures, les insectes ou autres parasites;
  • l’exposition à une action mécanique comme l’abrasion, la flexion, la pression et la tension;
  • l’exposition à des polluants comme la saleté, l’huile, les projections de métal fondu, etc.;
  • l’exposition due au porter.